Mise à jour sur la COVID-19

Les bureaux de la CSTIT à Iqaluit et à Inuvik sont désormais ouverts au public. Le bureau de Yellowknife rouvrira ses portes lorsque que les changements nécessaires à la sécurité auront été apportés. Consultez notre page sur la COVID-19 pour voir les mises à jour sur nos services, et la page des ressources sur la COVID-19 pour obtenir les outils essentiels pour votre lieu de travail.

 

Foire aux questions

Foire aux questions

Les rapports médicaux doivent être envoyés par courriel aux Services des réclamations.
Les factures pour services médicaux doivent uniquement être envoyées par courriel aux Services financiers.
Une déficience permanente correspond à toute perte ou anomalie définitive d’une structure ou d’une fonction psychologique, physiologique ou anatomique.
On entend par « preuves matérielles » des résultats visibles et mesurables, obtenus par l’examen médical, des tests ou l’imagerie diagnostique. Quelqu’un d’autre que le travailleur blessé doit être en mesure de constater la preuve. On peut obtenir des preuves matérielles, par exemple, pour une jambe cassée ou une écorchure. 
Dans la majorité des cas, l'Unité médicale de la CSTIT peut prendre contact avec des relations dans un bon nombre d'installations de spécialistes et d'imagerie diagnostique afin d'accélérer l'obtention de rendez-vous pour les travailleurs.
Indiquez sur le rapport médical que vous souhaitez parler à un médecin de la CSTIT. Le gestionnaire de cas recevra le formulaire et demandera au conseiller médical de la CSTIT de communiquer avec vous. 
Dans la plupart des cas, non, les travailleurs blessés ne sont pas examinés par un médecin de la CSTIT. Cet examen a lieu seulement lorsque les travailleurs atteignent leur rétablissement maximal et ne peuvent toujours pas travailler. Ce rendez-vous sert habituellement à déterminer si le travailleur souffre d’une déficience permanente.